Diplômée de l’université Paris VII
et titulaire d’un master professionnel de psychologie clinique et de psychopathologie,
je propose des psychothérapies à orientation analytique au sein de mon cabinet au centre de Paris ainsi qu’au Centre de bien être Sésame à Paris 10ème.

 

Elles s’adressent aussi bien aux adultes qu’aux enfants et adolescents.

– Cabinet : 17 rue de Buci 75006 Paris

– Centre de bien être Sésame : 39 boulevard Magenta 75010 Paris

Uniquement sur Rendez-vous au 06 63 00 52 85

Les séances ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale.

Parcours

Mon expérience auprès d’un public adulte en psychiatrie, ainsi qu’un parcours universitaire soulevant les questions de la précarité, l’exclusion, la criminologie
et la victimologie, 
me permettent actuellement de travailler dans le milieu judiciaire. J’effectue pour le Tribunal des enquêtes sociales rapides
ainsi que des enquêtes de personnalité. J’exerce également auprès d’enfants et adolescents en milieu scolaire dans le cadre de la prévention,
de la santé et de la souffrance psychique, la violence et les addictions. Et c’est aussi une approche psychanalytique du corps qui rythme mon travail.
En effet, diverses formations autour de la pratique du maquillage dans le champ social, éducatif ou thérapeutique, mais aussi les soins esthétiques
comme médiation corporelle et l’estime de soi, 
ont accentué d’autant plus mon intérêt et ma réflexion autour de la question du corps.

Formations

Master II Professionnel de psychologique clinique et de psychopathologie, Université Paris VII
Psychanalyse personnelle de plusieurs années
Formation aux techniques de psychodrame analytique en groupe et de groupe jeu de rôle/théâtral
Formation à la relaxation thérapeutique
Formation à la médiation artistique et clinique des soins esthétiques

Méthodes
PSYCHOTHÉRAPIE À ORIENTATION ANALYTIQUE
Il s’agit d’un courant inventé par Freud, dont le langage est l’outil central du processus thérapeutique.Il permet d’établir des ponts entre les obstacles,les difficultés présentes et les expériences passées, non résolues. Pour cela, la parole du sujet joue un rôle majeur pour que puissent être évoquées ses associations et permettre une meilleure compréhension de son histoire personnelle. Le patient donne ainsi un sens, notamment grâce à la compréhension de ses processus inconscients (souvenirs, rêves, affects, fantasmes…) qui freinent alors sa réalité présente.
Thérapie dite brève
Avec la même pensée que la psychothérapie décrite plus haut , elle est déterminée avec le patient sur un certain nombre de séances, sous forme de cycle.
Ce genre de thérapie convient notamment lorsque la personne n’a que peu de temps devant soi par exemple.

Thérapie à médiation,
choisie en fonction de la problématique du patient et de ses ressources personnelles.
Pour les enfants, dont l’âge peut entrainer une difficulté à traduire avec des mots ce qu’il se passe ou ce qu’il vit :

Pâte à modeler : Au delà du succès qu’il remporte auprès des plus jeunes, ce média rend possible notamment l’installation de la relation avec le thérapeute sous une forme plus ludique. Du fait de sa consistance, la pâte à modeler permet à l’enfant une détente psychique et musculaire, le connectant à une qualité sensorielle et donne un accès à la pensée de l’enfant. 

dessin

Dessin (feutres, crayons, pastels) : De la même façon que la pâté à modeler, le dessin permet de faire connaissance avec le thérapeute et construire une relation de confiance. Avec ou sans thème, le dessin n’est pas modifié par l’imaginaire et peut être réutilisé/ retravaillé plus tard dans la thérapie.  D’autres formes de médiation sera pensées si l’enfant n’aime pas dessiner ( jeux Lego, figurines…) 
Ce type de médiation est donc l’équivalent du langage verbal chez l’adulte.
Quand consulter ?

Lorsque le besoin s’en fait ressentir. Il peut s’agir d’un virage compliqué au cours d’une vie, d’une étape importante, d’un évènement traumatisant dont on souhaiterait parler et dépasser sereinement.
La première rencontre permet alors de nommer les difficultés rencontrées pour ensuite penser ensemble à la meilleure façon de travailler.

Voici quelques exemples de contextes pouvant amener à consulter un psychologue :

Pour les enfants et adolescents :
– Environnement scolaire problématique : difficultés et soutien à la scolarité, troubles du comportement
– Environnement social et personnel : violences physiques et/ou psychiques, conduites « à risques », addictions, anxiété, faible estime de soi

 

Pour les jeunes adultes et adultes : 
– Vie personnelle : angoisse et anxiété, comportement de consommation et d’addictions, développement personnel, faible estime de soi
– Vie de couple : conflits, problème de communication, interrogations.
– Vie familiale : soutien à la parentalité, conflits et violences intra-familiales
– Vie sociale : difficulté dans le lien social et l’entourage
– Vie professionnelle : problèmes relationnels , insatisfaction.
Loading...

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message